Que désignent les Core Web Vitals ?

Les core web vitals sont des indicateurs de Google visant à évaluer la vitesse de chargement d’un site et l’expérience utilisateur (UX). Google a en effet pour mission de classer les sites en fonction de leur pertinence, mais aussi de leur accessibilité. Que mesurent les core web vitals ? Pourquoi faut-il prendre en considération ces indicateurs ? Comment les optimiser ?

Définition des core web vitals et présentation

Des éléments vitaux d’un site

« Core web vitals » se traduit en français par « signaux web essentiels ». Google a cherché avec cet outil à établir des critères simples d’une bonne expérience utilisateur. L’objectif est de comprendre rapidement où se situent les problèmes liés à l’UX. Vous pouvez ainsi optimiser plus facilement les performances de votre site Internet.

Core web vitals comprend trois mesures. Chacune concerne un aspect primordial pour améliorer l’expérience utilisateur.

L’indicateur LCP (largest contentful paint)

Cet indicateur mesure le temps de chargement du contenu. Il marque le moment exact où la plus grande partie du contenu au-dessus du pli, c’est-à-dire ce que l’internaute voit sans défiler vers le bas, est entièrement chargé.

Google recommande un LCP inférieur à 2,5 secondes.

Le FID (first input delay)

Le FID, ou « délai de première entrée », mesure la réactivité de la page web. Il s’agit en fait du temps qui s’écoule entre le moment où l’utilisateur effectue une action (clic) et celui où le navigateur répond.

Il faut viser un temps de réponse de moins de 0,1 secondes (100 millisecondes).

Le CLS (cumulative layout shift)

Le CLS se traduit littéralement par « décalage cumulatif de mise en page ». Il mesure l’instabilité visuelle. En effet, les différents éléments d’une page se déplacent au fur et à mesure que le contenu se charge et s’affiche sur l’écran. Selon le degré de cette instabilité, cela peut générer une expérience utilisateur gâchée, et de nombreux clics au mauvais endroit.

Cette mesure quantifie la fréquence et l’ampleur avec laquelle ces changements se produisent sur une page. Le CLS doit être inférieur à 0,1. Un score de 0 signifie qu’il n’y a pas de déplacement. 1 est le score maximal possible, et est associé à des déplacements conséquents.

CRÉATION SITE INTERNET - Photo 1
CRÉATION SITE INTERNET - Photo 2

Quel est l’intérêt ?

Depuis 2021, les trois mesures des core web vitals comptent dans le référencement d’un site sur Google. Ils sont combinés à d’autres éléments déjà pris en compte pour évaluer l’expérience utilisateur (compatibilité mobile, navigation sécurisée…). L’ensemble de ces signaux affecte le positionnement d’une page.

Les propres données de Google indiquent que des temps de chargement de page plus longs diminuent la rétention des visiteurs et augmentent le taux de rebond. Le taux de rebond désigne le pourcentage d’internautes qui sont entrés sur une page Web et qui ont quitté le site après, sans consulter d’autres pages. Un taux de rebond élevé est généralement associé à l’insatisfaction des visiteurs.

Si le temps de chargement des pages passe de 1 à 3 s, le taux de rebond augmente ainsi de 32 %. Lorsque le temps de chargement passe de 1 à 6 s, le taux de rebond augmente de 106 %.

Les core web vital sont donc des indicateurs clés de performance (KPI) qui entrent en jeu dans le référencement de votre site Internet.

Comment optimiser les core web vitals ?

Afin d’optimiser les core web vitals, vous devez dans un premier temps réaliser un audit des performances de votre site. Vous saurez ainsi quelles sont les pages à améliorer par rapport à ces indicateurs de base.

Lorsqu’un de ces indicateurs est mauvais, il faut ensuite analyser pourquoi. Un LCP bas, par exemple, peut avoir différentes origines, dont :

  • La lenteur de réponse du serveur ;
  • Un blocage au niveau CSS et JavaScript ;
  • Des ressources volumineuses (images, vidéos), qui se chargent lentement…

Les actions correctrices sont différentes en fonction des causes. Dans le premier cas évoqué ci-avant, il faut passer à un serveur plus rapide. Dans le deuxième cas, il faudra annuler ou désactiver les parties du balisage qui posent problème. Quant aux ressources trop volumineuses, la solution est en premier lieu de compresser les images. Chargez-les également en mode lazy loading. Vous pouvez aussi activer la mise en cache pour les utilisateurs qui reviennent.

Afin de conserver un haut niveau de performance de votre site, il est important aussi de mettre en place des outils pour éviter la dégradation des core web vitals. Cela fait partie des tâches d’un développeur web front-end, qui maîtrise les différents paramètres influençant l’expérience utilisateur.

ENVIE D'ALLER PLUS LOIN ?